Traductions de cette page?:

Outils pour utilisateurs

Outils du site


livres:liste_livres_ecole_et_numerique





#Liste de livres à lire : L'école et le numérique

Retour vers l'accueil de la catégorie des livres

Sont regroupés ici, extraits de la liste complète des livres proposés à la lecture, les livres et ouvrages divers qui traitent plus particulièrement du numérique, et de ses éventuels effets pervers, dans le contexte particulier de l’école…


La tentation du repli

Burn-out, fatigues chroniques, phobies sociales et scolaires, addictions aux jeux vidéo…

La tentation du repli - Burn-out, fatigues chroniques, phobies sociales et scolaires, addictions aux jeux vidéo…

Repli sur soi, phobie de l’autre… cette tendance sociétale, amplifiée par la crise du Covid, est en germe depuis longtemps. Que ce soit chez les jeunes qui n’arrivent plus à franchir les grilles de leur lycée et se réfugient sur les réseaux sociaux ou les adultes en proie aux surcharges mentales. Comprendre ce phénomène aide à trouver des ressources pour en finir avec l’isolement et retrouver le goût des autres. Dans ce livre, la psychanalyste Sophie Braun s’appuie sur les témoignages de ses patients et sur les éclairages de Jung, Freud et Winnicott. Elle met en garde contre les diktats contradictoires de la société qui imposent d’être à la fois un hyper-consommateur passif et un individu libre et autonome. Certains s’adaptent, beaucoup en payent le prix fort (dépression, angoisses…). Quant aux plus fragiles, ils n’ont d’autres solutions que de se protéger en se mettant hors du monde. Leur mal-être nous prévient du danger : la perte de l’élan vital et de la relation à l’autre.

Critiques de l'école numérique

Critiques de l'école numérique

Plus l’école et l’éducation sont présentées comme étant en crise, plus l’utopie numérique y multiplie les promesses. Les injonctions permanentes à innover, à être optimistes, à individualiser les parcours, à se réinventer, à disrupter… imposent partout le numérique. Même s’il existe une grande variété de situations en matière d’équipements informatiques selon les niveaux et les établissements, l’idée que l’école telle qu’on la concevait jusqu’alors est obsolète et qu’elle doit, coûte que coûte, s’adapter à un monde contemporain ultraconnecté, a triomphé. Ainsi, dirigeants économiques, intellectuels et politiques ne cessent d’appeler enseignants et pédagogues à céder devant l’impératif d’un prétendu progrès technique abstrait, et à s’en remettre les yeux fermés aux apprentis sorciers de la Silicon Valley.

Ces mutations profondes, aux conséquences désastreuses pour notre psychisme et nos sociétés, s’opèrent à grande vitesse dans une sorte d’inconscience générale et d’hypnose collective. Rares sont celles et ceux qui osent s’exprimer publiquement pour remettre en cause ces orientations. Ce livre leur donne la parole et montre que les processus en cours ne sont ni « naturels », ni inéluctables. Enseignants, intellectuels, soignants, parents, syndicalistes… y développent une critique sous forme d’enquêtes et d’analyses sur les soubassements théoriques et les arrière-plans économiques de la numérisation de l’éducation, de la petite enfance à l’université, et témoignent de leurs expériences quotidiennes. Autant de contrepoints qui expriment un refus de se laisser gouverner par des technocrates et autres startupeurs et ingénieurs qui entendent révolutionner nos vies.

La Fabrique du crétin digital

La Fabrique du crétin digital - Les dangers des écrans pour nos enfants

Les dangers des écrans pour nos enfants

Disponible en livre de poche chez Point (01/10/2020)

La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).

Michel Desmurget est docteur en neurosciences et directeur de recherche à l’Inserm. Il est l’auteur de “TV Lobotomie” (Max Milo, 2011).

À l'école du partage - Les communs dans l'enseignement

À l'école du partage, Les communs dans l'enseignement

  • Auteurs : Marion Carbillet & Hélène Mulot
  • Éditeur : C&F Editions
  • Collection. « Les enfants du numérique »
  • Date de parution : 29/04/2019

Les communs de la connaissance nous invitent à regarder avec un œil neuf la transmission des savoirs et l'autonomie citoyenne. Avec le numérique, ils permettent de régénérer la dynamique scolaire, pour apprendre à partager, et pour partager les moments d'apprentissage.
Savoir évaluer les informations, élaborer des consensus, se connaître, et construire des relations sociales, ce sont les enjeux d'un renouveau scolaire qui relie l'individu et le collectif, qui renforce la démocratie et permet d'apprendre tout au long de la vie.
Les professeurs et professeures documentalistes, spécialistes de l'information et des médias, sont au au coeur de ce renouveau. La transmission de la culture, l'accès au savoir, l'apprentissage de l'autonomie, le développement collectif et personnel sont la vocation des CDI. Ils préfigurent l'école apprenante qui renforce le pouvoir d'agir. Ce livre offre des pistes émancipatrices pour insuffler la joie d'apprendre.

Marion Carbillet et Hélène Mulot sont professeures documentalistes et formatrices dans l'académie de Toulouse. Elles ont contribué au classeur Education aux Médias et à l'Information : comprendre, critiquer, créer dans le monde numérique (éd. Génération 5, 2015). Après avoir tenu chacune un blog, elles participent à l'équipe d'animation du site Doc pour Docs.

Nos jeunes à l'ère numérique

Nos jeunes à l'ère numérique

Ce livre se penche sur les usages qu’ont les enfants et les adolescents des mondes numériques et sur les conséquences psychoaffectives, éducatives et sociales qui en découlent. Si le focus est mis sur les pratiques « jeunes », l’ouvrage aborde aussi la petite enfance et ne fait pas l’économie d’une réflexion globale sur la place des écrans aujourd’hui. Les auteurs, issus de différentes disciplines, proposent quelques balises et des outils pour comprendre et accompagner les enfants sur le Net.

Professeure à l’Université de Namur, docteur en communication et psychologue, Annabelle Klein analyse les impacts relationnels et sociétaux liés à la porosité des frontières entre sphères numériques et sphères privées.

Le Désastre de l'école numérique

Plaidoyer pour une école sans écrans

Le Désastre de l'école numérique - Plaidoyer pour une école sans écrans

Pendant que certains cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans, la France s’est lancée, sous prétexte de « modernité », dans une numérisation de l’école à marche forcée – de la maternelle au lycée. Un ordinateur ou une tablette par enfant : la panacée ? Parlons plutôt de désastre.
L’école numérique, c’est un choix pédagogique irrationnel, car on n’apprend pas mieux – et souvent moins bien – par l’intermédiaire d’écrans. C’est le gaspillage de ressources rares et la mise en décharge sauvage de déchets dangereux à l’autre bout de la planète. C’est une étonnante prise de risque sanitaire quand les effets des objets connectés sur les cerveaux des jeunes demeurent mal connus. C’est ignorer les risques psychosociaux qui pèsent sur des enfants déjà happés par le numérique.
Cet essai s’adresse aux parents, enseignants, responsables politiques, citoyens qui s’interrogent sur la pertinence du « plan numérique pour l’école ». Et s’il fallait au contraire faire de l’école une zone refuge, sans connexions ni écrans, et réinventer les pistes non numériques du vivre-ensemble ?

Philippe Bihouix, 44 ans. Ingénieur centralien, il a travaillé dans différents secteurs industriels comme ingénieur-conseil ou à des postes de direction. Il est l’auteur de L’Âge des low tech, vers une civilisation techniquementsoutenable (Seuil, Prix de la Fondation d’Écologie Politique 2014). Il a deux enfants.

Karine Mauvilly, 38 ans. Historienne et juriste de formation, diplômée de Sciences Po Paris, elle a été journaliste puis enseignante en collège public, poste d’observation privilégié de la mutation numérique en cours. Elle a trois enfants.

Les TIC, des outils pour la classe

Les TIC, des outils pour la classe

L’ouvrage propose une réflexion méthodologique sur l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication (TIC) en classe. Des fiches pratiques offrent aux enseignants la possibilité de se familiariser avec les outils et d’intégrer des activités « clés en main » dans leur enseignement.
Les différentes activités visent à faciliter l’intégration des TIC dans les pratiques pédagogiques des enseignants tout en soutenant le développement de stratégies d’apprentissage et d’autonomisation des apprenants.
Les domaines traités couvrent les différents usages des TIC : Internet, laboratoire multimédia, tableaux numériques interactifs, outils de la vie quotidienne (appareils photo, téléphones portables, etc.).
Les auteurs font partie de l’équipe pédagogique du CAVILAM (Centre d’approches vivantes des langues et des médias) de Vichy et participent régulièrement à des projets et des formations sur les TIC pour l’enseignement.



Pages dans la catégorie :

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
/var/www/alternc/e/educode/www/educode.be/dokuwiki/data/pages/livres/liste_livres_ecole_et_numerique.txt · Dernière modification: 2021/05/29 19:12 (modification externe)