Traductions de cette page?:

Outils pour utilisateurs

Outils du site


libre_a_l_ecole:pourquoi_le_libre_est-il_incontournable_a_l_ecole

Pourquoi le logiciel libre est-il incontournable à l'école ?

Pouvons nous imaginer en 2019, dans les enseignements, qu'en biologie par exemple, l'enseignant explique la fonctionnement du corps humain et interdise de faire des dissections ? Ou qu'il explique la reproduction humaine mais ne puisse ni parler de sexe ni des émotions ? Ou en mathématique, qu'il explique le théorème de Pythagore (vous savez bien, dans un triangle rectangle, le carré de l'hypoténuse est égal à la somme des carrés des 2 autres cotés) sans donner à un moment ou à un autre la démonstration et en interdisant aux élèves de chercher celle-ci par leurs propres moyens ? Et qu'en plus il ou elle dise « j'ai partagé de la connaissance avec toi, mais tu ne peux pas la redistribuer à ton tour, la partager ou même la vendre sans venir me demander l'autorisation et la permission. »

C'est tout simplement impensable, n'est-ce pas ?

Pourquoi en est-il autrement en matière de numérique et d'informatique alors ? Pourquoi montre-t-on des outils informatiques aux élèves en leur disant dans la foulée « tu ne peux pas examiner le fonctionnement de l'outil, tu ne peux pas le modifier, tu ne peux pas le redistribuer ».

La seule manière de ne pas imposer de telles limites est d'enseigner avec des logiciels libres qui aujourd'hui existent pour tous les systèmes d'exploitation d'ordinateurs de bureau (Debian GNU/Linux, Ubuntu GNU/Linux, MacOS,Microsoft Windows) mais aussi de smartphones et tablettes (android, sailfishOS, iOS …) pour ne citer que les plus courants.

Les logiciels libres viennent avec des libertés, pas des restrictions.

Aujourd'hui, un logiciel est considéré comme libre, au sens de la Free Software Foundation (FSF), s'il confère à son utilisateur quatre libertés (numérotées de 0 à 3 pour la FSF) :

  1. (0) la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
  2. (1) la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
  3. (2) la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
  4. (3) la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

L'accès au code source est une condition d'exercice des libertés (1) et (3).

Voir sur wikipedia : 4 libertés des logiciels libres

Richard Stallman, fondateur et président de la FSF, explique cela à sa manière dans la page Pourquoi les écoles doivent utiliser exclusivement du logiciel libre ?

Un autre argument de poids, légal celui-là, vient d'être rendu public ce 16 juillet 2019, et est relayé par les médias grand public tels que Le Soir L’Allemagne bannit Windows 10 des écoles signé par Jennifer Mertens. Un extrait significatif dit « Face aux abus du système d’exploitation de Microsoft et de son programme, de traitement de texte en termes de respect de la vie privée de ses utilisateurs, l’Allemagne a décidé de les bannir des écoles.»

Voici la prise de position officielle de la Hesse : datenschutz.hessen.de. On parle d'une interdicition de Microsoft Office 365. L'utilisation des services cloud de Google et Apple, ainsi que l'OS Windows 10 sont sous observation mais pas interdit à ce stade.

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
/var/www/alternc/e/educode/www/educode.be/dokuwiki/data/pages/libre_a_l_ecole/pourquoi_le_libre_est-il_incontournable_a_l_ecole.txt · Dernière modification: 2019/08/13 13:11 par Nicolas Pettiaux