Traductions de cette page?:

Outils pour utilisateurs

Outils du site


educode_2019:ateliers:georges_khaznadar_--_une_cle_usb_vive_pour_enseigner_avec_un_systeme_libre





Atelier : une clé USB vive, pour enseigner avec un système libre

  • Animateur : Georges Khaznadar
  • Institution : Lycée Jean Bart, Dunkerque
  • Précisions sur le contenu :

Comment donner à nos étudiants toute l'informatique dont ils ont besoin ? Illégal, donc « impensable » ? En fait c'est possible, la condition est que toute la logithèque soit libre, chaque élément certifié par sa note de copyright et sa licence. Si je veux faire ça sous Windows, c'est problématique. La distribution Freeduc-JBART règle ce problème. Une clé USB vive, donc bootable comme un disque externe, avec un système GNULinux, et une sélection de quelques milliers de paquets logiciels, de la logithèque Debian.

  • Public visé :
  • Classe d'âge des élèves visés :
  • Nombre de personnes possibles :
  • Matériel souhaité :
  • Durée (multiple de 50 minutes, avec répétition possible) : 50 min, répétable si besoin.
  • Plage horaire souhaitée (matin et/ou après-midi) :

En savoir plus

Cette clé est ainsi nommée en hommage au corsaire Jean Bart, qui au temps de Louis XIV, avait sauvé de la famine la région de Flandre Littorale en mettant fin à un blocus créé par la marine anglaise. Cette clé a été développée pour le lycée Jean Bart de Dunkerque. Elle est utilisée pour l'enseignement de l'informatique, de la robotique, et des sciences.

Concrètement, trouvez une clé USB de 16 giga-octets ou plus, de qualité correcte (standard USB3), et connectez-vous au mode d'emploi à https://usb.freeduc.org/freeduc-usb/freeduc-jbart/index.fr.html ; vous y trouverez un mode d'emploi précis. Après téléchargement, le reste des opérations prend entre 5 et 10 minutes.

Une fois que la clé USB contient les données bien installées, elle se comporte à la façon d'un disque dur bootable, externe. Vous branchez la clé, et vous démarrez l'ordinateur (ou vous le redémarrez). Nous n'avons pas le droit de copier des systèmes comme Windows, c'est sans surprise que vous utiliserez un système libre, que tous ont le droit de copier.

Pas de timidité excessive : les premières fois que j'ai proposé ça à mes élèves, ils ont juste trouvé que le Windows était spécial, et s'y sont mis facilement. Voici une copie de l'écran, ouvert sur le menu des applications éducatives ; on ne les voit pas toutes, il y en a quarante différentes.

 une vue du bureau « Cinnamon »

Les applications nommées ExpEYES sont expliquées plus en détail durant l'atelier de l'après-midi, au sujet d'une interface de mesure physique efficace et bon marché, pour le laboratoire de sciences.

Sous réserve d'un réglage simple, les utilisateurs peuvent se connecter au système Kwartz du lycée, c'est à dire qu'ils sont authentifiés par leur login/mot de passe au réseau local, et bénéficient des dossiers réseaux partagés qui leur appartiennent.

Informatique nomade

Bien sûr quand la session est terminée, on ne retire pas la clé USB brutalement, de même que personne n'aurait l'idée de débrancher son disque dur quand l'ordinateur fonctionne. Éteindre proprement l'ordinateur se fait en deux secondes, puis on remet la clé USB dans sa poche.

Il s'agit d'un concept d'informatique nomade, car les données sont persistantes sur la clé, et que si on la réutilise chez soi ou à la bibliothèque, ou n'importe où en voyage sur n'importe quel ordinateur, on retrouve le confort de son environnement et de ses données personnelles.

Clonage

La clé USB vient avec un logiciel d'auto-clonage : avec une clé, on en fait mille. L'auto-clonage ne propage que les données systèmes, pas les données de persistance (pas de fuite de données personnelles, qui restent sous contrôle).

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
/var/www/alternc/e/educode/www/educode.be/dokuwiki/data/pages/educode_2019/ateliers/georges_khaznadar_--_une_cle_usb_vive_pour_enseigner_avec_un_systeme_libre.txt · Dernière modification: 2019/09/18 19:28 par Georges Khaznadar